Double vainqueur du Clio Cup Open organisé le mois dernier au Circuit Paul Ricard, Jack Young (Eddie Stobart Racing) est passé à quelques tours de l’exploit. Après s’être imposé lors de la première course à Hockenheim dans le cadre du Grand Prix d’Allemagne de Formule 1, le Britannique a laissé échapper la victoire dimanche au profit du Suisse Andreas Stucki (Ecurie Basilisk).

Vendredi, les concurrents du Clio Cup Open suivaient les traces du pinacle du sport automobile en disputant l’unique séance d’essais libres au programme sur le tracé allemand quelques heures seulement après celles de la F1.

Comme au Castellet, Jack Young prenait d’entrée les commandes en 1’59’’003 avant de confirmer ses bonnes prédispositions en dominant les qualifications le lendemain avec plus de six dixièmes d’avance sur James Ross (Bob Ross Racing).

COURSE 1 : JACK YOUNG CONVERTIT SA POLE

Sur la grille de la première course, Jack Young devançait ainsi James Ross, Ben Colburn (West Bourne Motorsport). Le poleman conservait l’avantage sur ses compatriotes au départ tandis que Tomas Pekar (Carpek Service) débordait Andreas Stucki pour le gain de la quatrième place.

Plus loin, Kevin Jimenez (GPA Racing) manquait son freinage et percutait Brett Lidsey (M.R.M), dont le retour en piste surprenait Guillaume Plubel (GPA Racing) et Kevin Landwehr (ADAC Team Weser-EMS e.V). La voiture de sécurité faisait alors son apparition pour évacuer la Clio Cup accidentée de l’Allemand.

Les débats reprenaient au quatrième tour. Jack Young contrôlait à nouveau ses poursuivants tandis que Karol Urbaniak (BM Racing Team) dépassait David Pouget (GPA Racing) pour la sixième position. La riposte du Français était immédiate et Brett Lidsey l’imitait dans la foulée.

En tête, Jack Young se mettait rapidement à l’abri de James Ross, mais la lutte pour la dernière marche du podium s’intensifiait. Andreas Stucki prenait le dessus sur Tomas Pekar, mais le Tchèque répliquait au huitième tour avant de s’attaquer avec succès à Ben Colburn.

Ne laissant aucun espoir à la concurrence, Jack Young s’imposait avec près de trois secondes d’avance sur James Ross et Tomas Pekar. Ben Colburn conservait le quatrième rang en résistant jusqu’au bout aux attaques d’Andreas Stucki sous le regard de Brett Lidsey, disqualifié après l’arrivée pour sa responsabilité dans l’incident du départ.

David Pouget était alors promu sixième devant Karol Urbaniak, finalement classé dix-neuvième après sa pénalité pour non-respect des limites de la piste. Après avoir dépassé James Colburn dans l’avant-dernier passage, Szymon Jablonski (BM Racing Team) et Marius Rauer (Team Bleekemolen) se retrouvaient respectivement septième et huitième devant Albert Legutko (ADAC Berlin-Brandenburg e.V.). James Colburn complétait le top dix après l’application d’une pénalité de trente secondes à Kevin Jimenez après le premier tour.

COURSE 2 : JACK YOUNG SE PRIVE DU GRAND CHELEM

Établie selon les deuxièmes meilleurs temps en qualifications, la grille voyait les trois premiers de la première course aux trois premières positions. Brett Lidsey ayant aussi reçu dix places de pénalité, Andreas Stucki partait donc quatrième devant Ben Colbrun et David Pouget.

Le duel entre Jack Young et James Ross s’avérait différent de la veille. Dès le premier virage, le poleman fermait la porte et son adversaire devait abandonner après avoir perdu le contrôle de sa voiture lors d’un départ également fatal aux ambitions de Brett Lidsey et Saetta McQueen (Team MC Motortecnica).

Après l’intervention de la voiture de sécurité, Jack Young occupait la tête devant Tomas Pekar, David Pouget, Andreas Stucki, Ben Colburn et Kevin Jimenez. Le leader se montrait toutefois moins impérial puisque ses rivaux parvenaient à rester dans son sillage alors que le peloton était animé par un accrochage entre Tyler Lidsey (M.R.M) et Albert Legutko et la bataille entre Aaron Thompson (West Bourne Motorsport) et Tom Piallat (GPA Racing).

Au septième tour, David Pouget enclenchait accidentellement son limiteur de vitesse. Andreas Stucki et Ben Colburn en profitaient pour dépasser le Français, désormais relégué à la cinquième place. Andreas Stucki poursuivait sur sa lancée en mettant Tomas Pekar sous pression et le Tchèque cédait à deux tours de la fin lors d’un dépassement d’autant plus décisif que Jack Young recevait un drive-through pour non-respect des limites de la piste !

Jack Young franchissait donc la ligne d’arrivée le premier, mais la conversion de son drive-through en trente secondes de pénalité le faisait rétrograder en dixième position. Andreas Stucki héritait ainsi de la victoire devant Tomas Pekar. Ben Colburn complétait le podium au prix d’une belle résistance face aux attaques d’un David Pouget remonté après son erreur.

Kevin Jimenez terminait aisément cinquième devant James Colburn et Szymon Jablonski, à nouveau septième. Le Polonais était suivi de près par Marius Rauer (Team Bleekemolen) et Guillaume Plubel. Ce dernier écopait également de trente secondes de pénalité pour non-respect des limites de la piste, à la grande joie d’Alf Ahrens (Ahrens Racing Team), promu au neuvième rang devant Jack Young.

Après ce deuxième Clio Cup Open de l’année, les différents concurrents du monde entier vont désormais retrouver leurs coupes nationales et régionales avant de découvrir physiquement la future génération de Clio Cup qui fera ses débuts en compétition dès l’an prochain !

Résultats complets

share