Après un mois de pause estivale, la Formule Renault Eurocup reprendra ses droits ce week-end au Nürburgring. Le légendaire circuit allemand donnera le coup d’envoi d’une phase particulièrement intense pour les pilotes et les équipes, qui affronteront quatre rendez-vous et huit courses en l’espace de six semaines.

À mi-saison, les jeux restent grands ouverts en Formule Renault Eurocup tant la lutte pour le titre s’avère disputée avec cinq hommes en mesure de repartir d’Allemagne au sommet du classement général. Le Nürburgring et son tracé technique pourraient décanter la situation ou relancer certains protagonistes avant que les concurrents ne vivent un véritable sprint final les menant au Hungaroring, à Barcelone, à Hockenheim puis à Abu Dhabi.

Les compteurs à zéro

Souvent déterminante dans la conquête d’un titre, la reprise pourrait l’être d’autant plus cette année qu’Oscar Piastri (R-ace GP) et Victor Martins (MP Motorsport) sont à égalité de points en tête.

Si l’Australien a pris l’avantage juste avant les vacances au nombre de victoires, son rival issu de la Renault Sport Academy entend bien reprendre son bien dès ce week-end, sur un circuit où il s’était offert un podium l’an passé. Les deux hommes n’auront toutefois pas le droit à l’erreur dans leur duel puisque leurs équipiers Lorenzo Colombo (MP Motorsport) et Alexander Smolyar (R-ace GP) les talonnent à respectivement treize et vingt-et-un points.

Véritable homme fort de la grille avec trois succès en quatre courses avant la pause, l’Italien tentera de poursuivre sur sa lancée pour s’emparer des commandes. En parallèle, le Russe donnera tout pour rattraper le terrain perdu après des qualifications difficiles et un tonneau lors du dernier rendez-vous.

Avantage Collet ?

Cinquième du classement général, Caio Collet (R-ace GP) entre dans la deuxième moitié de saison avec une belle avance chez les rookies. Après avoir obtenu son meilleur résultat de l’année en Belgique, le Brésilien de la Renault Sport Academy retrouvera le volant avec l’envie de confirmer ses progrès par une première victoire toutes catégories confondues.

Un tel résultat lui permettrait de se relancer dans la course au titre tout en distançant le groupe de chasse actuellement mené par deux pilotes JD Motorsport, Ugo de Wilde et João Vieira. Tous les deux voudront repartir du bon pied et renouer avec le podium pour contenir les retours de Kush Maini (M2 Competition) et du Pilote Affilié Renault Sport Leonardo Lorandi (JD Motorsport), qui revient progressivement dans le match après s’être offert sa première pole position.

Chaque point compte

Si des concurrents comme Amaury Cordeel (MP Motorsport) espèrent profiter de la reprise pour insuffler un second souffre à leur campagne, le ton devrait encore monter d’un cran au sein du peloton tant les écarts sont extrêmement faibles entre les pilotes, mais aussi entre les équipes.

Avant les vacances, Petr Ptáček et Federico Malvestiti – le douzième pilote différent à se hisser sur le podium cette saison – ont mis fin à la disette de points de leur équipe, Bhaitech Racing. En Allemagne, le duo tentera de répéter ses performances pour poursuivre sa remontée et permettre à leur écurie de jouer la quatrième place à Arden Motorsport et M2 Competition.

Après leur premier podium de l’année en Belgique, Arden Motorsport comptera sur Patrik Pasma, Frank Bird et Alex Quinn, qui effectuera son retour en monoplace après un passage en GT4. Le trio aura pour objectif de distancer la structure M2 Competition, où Kush Maini sera désormais épaulé par Patrick Schott, vu chez FA Racing by Drivex jusqu’au Castellet.

Le Suisse pourrait d’ailleurs retrouver son ancien partenaire Brad Benavides (FA Racing by Drivex) sur sa route. Jamais aussi proche des points qu’à Spa, ce dernier veut franchir un cap avec son nouvel équipier, le Polonais Alex Karkosik, lauréat de la Formula Gulf Academy en 2017 et auteur de plusieurs podiums en Euroformula Open et MRF Challenge. Tous les deux tenteront de prendre l’avantage sur Xavier Lloveras pour ravir à Global Racing Service la septième place du classement général par équipes.

Prévues samedi à 13h10 et dimanche à 16h00, les courses du Nürburgring seront diffusées sur la page Facebook des Renault Sport Series et la chaîne Youtube de Renault Sport.

En bref

  • 2. Deux pilotes feront leurs débuts en Formule Renault Eurocup ce week-end : Alex Karkosik (FA Racing by Drivex) et Alex Quinn (Arden Motorsport).
  • 4. L’an dernier, R-ace GP avait scellé son deuxième titre consécutif chez les équipes en réalisant un retentissant quadruplé. Max Fewtrell l’avait emporté devant Victor Martins, Charles Milesi et Logan Sargeant.
  • 7. Sept ans avant de mener sa seule course en F1 au Nürburgring, Markus Winkelhock s’était imposé sur cette même piste en Formule Renault Eurocup.
  • 73 %. Après Monaco (100 %), le Nürburgring est le circuit où la pole position est la plus souvent convertie en victoire parmi les tracés présents au calendrier 2019.
  • 2008. Depuis 2008, le ou l’un des vainqueurs au Nürburgring a toujours été sacré en fin de saison : Valtteri Bottas (2008), Albert Costa (2009), Robin Frijns (2011), Stoffel Vandoorne (2012), Nyck de Vries (2014), Jack Aitken (2015), Sacha Fenestraz (2017) et Max Fewtrell (2018).

Programme

Vendredi 30 août 2019

8h45-9h35 Essais collectifs 1

13h35-14h25 Essais collectifs 2

Samedi 31 août 2019

8h45-9h05 Qualifications 1 

13h10-13h45 Course 1

Dimanche 1er septembre 2019

8h45-9h05 Qualifications 2

16h00-16h35 Course 2

Liste des engagés

Compartir