Nouvelle chance - Q&A avec Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo a manqué de justesse un top six lors d’un Grand Prix de Styrie disputé dimanche dernier. Son attention est désormais focalisée sur le Hungaroring, où l’Australien vise davantage de points sur ce circuit rapide et fluide qu’il apprécie.

À quel point aimez-vous le Hungaroring ?
Je suis impatient de revenir à Budapest. Je suis content qu’il soit resté au calendrier comme c’est l’un de mes préférés. J’ai hâte d’y réaliser une belle prestation et de découvrir la voiture de cette année sur un tracé demandant beaucoup d’appuis. Je me réjouis que les courses s’enchaînent, et comme nous avons été compétitifs en Autriche, je sais que nous aurons une chance d’obtenir un bon résultat en Hongrie.

Où se situent les zones clés de cette piste ?
Le Hungaroring possède ses propres défis. C’est rapide et étroit, mais cela ne veut pas dire que les dépassements y sont impossibles. Chaque tour est assez intense, notamment le secteur intermédiaire avec ses virages qui arrivent très vite les uns après les autres. C’est un circuit de pilotes et un immense défi. C’est assez difficile, même physiquement avec la chaleur.

Quel retenez-vous du Grand Prix de Styrie ?
C’est un peu frustrant puisque nous savons qu’il y avait davantage de points à prendre. Nous avons gardé la sixième place si longtemps et tout s’est échappé à deux tours de la fin. C’était une course positive avec un bel envol et un bon rythme. Il y a des points positifs et nous avons affiché la vitesse nécessaire pour viser un meilleur résultat. Nous avons une nouvelle chance ce week-end. Nous allons dans la bonne direction et la voiture a fait un pas en avant. Nous devons juste en tirer le maximum et montrer où nous méritons vraiment d’être au classement.

Compartir