Auteur du meilleur temps sur piste humide le matin et sur le sec l’après-midi, Lorenzo Colombo (MP Motorsport) s’est montré à l’aise lors des essais collectifs de la Formule Renault Eurocup à Monza. Sur ses terres, l’Italien a devancé Sebastián Fernández (Arden Motorsport) et le rookie Kush Maini (M2 Competition) avant la première qualification de la saison. Avec dix-sept pilotes dans la même seconde, celle-ci s’annonce déjà extrêmement disputée !

Jeudi, les concurrents disposaient de trois heures de test réparties en quatre sessions. Sous une pluie persistante, Lorenzo Colombo s’offrait le meilleur temps de la journée en 2’03’’818.

Séance 1 - Séance 2 - Séance 3 - Séance 4

Ce matin, les averses étaient encore au rendez-vous pour les premiers essais collectifs. Le trio de l’équipe R-ace GP monopolisait d’abord la tête avant la réplique des pilotes italiens. Auteur d’un tour en 2’04’’677 avant le drapeau rouge provoqué par Alessio Deledda (Global Racing Service), Lorenzo Colombo prenait finalement l’avantage sur Leonardo Lorandi (JD Motorsport), Alexander Smolyar (R-ace GP), Ugo de Wilde (JD Motorsport) et Caio Collet (R-ace GP).

À mi-journée, les conditions s’amélioraient et les pneumatiques slicks proposés par Hankook faisaient leur première apparition de la semaine.

Alexander Smolyar battait rapidement le temps de référence de la matinée avant d’échanger les commandes avec Victor Martins (MP Motorsport), Leonardo Lorandi et Lorenzo Colombo. Dans le dernier quart d’heure, Sebastián Fernández lançait le sprint final, mais Lorenzo Colombo parvenait à reprendre le dessus en 1’49’’426. Kush Maini, Victor Martins et Callan O’Keeffe (FA Racing by Drivex) complétaient le top cinq d’une séance où les dix-sept premiers se tenaient en moins d’une seconde.

Essais collectifs 1 - Essais collectifs 2

Demain, les concurrents disputeront les premières qualifications de la saison à 9h00. Le départ de la première course des Formule Renault FR-19 sera donné à 14h05.

Ils ont dit

Lorenzo Colombo (MP Motorsport) : « J’aime courir dans mon pays et il me le rend bien depuis hier ! Nous avons réalisé du bon travail avec l’équipe, mais nous devons garder la tête basse et continuer de coopérer avec mes équipiers pour trouver les limites et poursuivre notre progression. Nous avons vu aujourd’hui que les écarts sont vraiment infimes sur le sec et le moindre élément peut faire toute la différence. Les qualifications seront importantes, mais il faudra surtout faire le trou en course pour éviter de perdre du temps en se battant dans le trafic... C’est une situation qui plaît toujours aux spectateurs, mais moins aux pilotes ! »

Sebastián Fernández (Arden Motorsport) : « Nos performances n’étaient pas si mauvaises sous la pluie, mais elles auraient pu être meilleures. En revanche, nous avions tout de suite un bon rythme en pneus usés pour notre première séance sur le sec. Cela s’est confirmé en chaussant des gommes neuves et nous étions en tête avant un petit souci dans les dernières minutes. Notre découverte de la voiture a été énormément facilitée par le fait que je connaisse ce circuit. C’est toujours d’une grande aide, mais nous devons voir ce que la suite du week-end nous réserve... Une course sous la pluie pourrait être très difficile et amusante ! »

Kush Maini (M2 Competition) : « C’était une bonne journée, mais ce n’étaient que des essais et nous ne savons jamais qui a vraiment pu bénéficier d’une bonne aspiration. Nous avions un rythme solide sur piste humide puisque nous étions régulièrement dans le top cinq, mais aussi sur le sec avec des temps réguliers sur plusieurs tours. L’objectif est désormais de répéter cette performance en qualifications tout en profitant des données de mes équipiers pour voir où nous pouvons être plus rapides et gagner de cruciaux dixièmes de seconde. Nous sommes toujours en phase de découverte, nous continuons d’apprendre à chaque tour, mais je serais vraiment content si nous atteignons la même place demain matin. »

Compartir