Hôte de la finale ces deux dernières années, le Circuit de Barcelona-Catalunya lancera cette fois l’ultime ligne droite de la saison avant que les prétendants ne se rendent à Hockenheim et Abu Dhabi. En Espagne, la course au titre devrait tenir toutes ses promesses avec six concurrents pouvant toujours être mathématiquement sacrés en Formule Renault Eurocup.

Après avoir couronné Valtteri Bottas, Pierre Gasly ou Max Fewtrell entre autres, le théâtre du Grand Prix d’Espagne de F1 ne consacrera donc pas un nouvel espoir du sport automobile cette année tant la lutte pour une place au sein de la Renault Sport Academy reste grande ouverte !

R-ace GP vs MP Motorsport ?

S’ils sont encore six à pouvoir prétendre au sacre, la dynamique est clairement en faveur d’Oscar Piastri (R-ace GP), vainqueur de trois des quatre épreuves disputées depuis la rentrée.

Malgré un abandon lors du tour de mise en grille au Hungaroring, l’Australien fait désormais office de favori même s’il sait que le plus dur l’attend, à commencer par ce rendez-vous sur l’un des rares circuits où il était rentré bredouille l’an passé.

Ses poursuivants tenteront d’exploiter cette faiblesse, et notamment Victor Martins (MP Motorsport). Deuxième du classement général, le Français semble le mieux placé pour reprendre du terrain après y avoir déjà obtenu une pole position et un podium, mais aussi le record du tracé pour la catégorie lors des essais hivernaux en début d’année.

Le pilote de la Renault Sport Academy pourrait toutefois retrouver sur son chemin d’autres prétendants, comme Alexander Smolyar (R-ace GP) ou Lorenzo Colombo (MP Motorsport), qui mettront toutes leurs forces dans la bataille pour préserver leurs chances jusqu’à Abu Dhabi.

L’Italien sera d’autant plus motivé qu’il veut contenir le retour de Caio Collet (R-ace GP), leader chez les rookies et auteur d’une série en cours de treize courses dans le top huit.

Outre ces cinq protagonistes, Amaury Cordeel (MP Motorsport) pourrait se mêler aux avant-postes après le week-end le plus abouti de sa saison à Budapest. Son aide pourrait s’avérer extrêmement précieuse pour son écurie qui espère bien priver R-ace GP d’une troisième couronne consécutive chez les équipes !

Bataille acharnée à tous les niveaux

Même s’il est encore mathématiquement en lice pour le titre, Kush Maini (M2 Competition) est conscient que son destin n’est plus entre ses mains. L’Indien visera donc un retour sur le podium pour tenter de réduire l’écart qui le sépare de Caio Collet, leader chez les rookies, tout en continuant de distancer le groupe de poursuivants menés par trois pilotes JD Motorsport.

João Vieira, Ugo de Wilde et Leonardo Lorandi veulent mettre fin à leur disette de podiums entamée après Monaco pour atténuer la pression venant d’Arden Motorsport, revenue à quelques encablures de la troisième position du classement général grâce aux performances de Patrik Pasma, Frank Bird et Alex Quinn. Ce dernier effectuera d’ailleurs son ultime apparition de l’année avant de rendre son volant à Sebastián Fernández.

La lutte pour le top dix s’annonce extrêmement intense lors des trois derniers rendez-vous de l’année. Désormais dixième au général, Patrik Pasma sait que son rang est déjà menacé par Petr Ptáček et Federico Malvestiti ! Le duo semble avoir trouvé un nouveau souffle dans cette seconde partie de saison et donnera tout pour permettre à l’équipe Bhaitech Racing de ravir la cinquième place occupée par M2 Compétition.

Duel espagnol sous tension

Parmi les concurrents montant progressivement en puissance depuis l’introduction de la Formule Renault FR-19, il convient de citer Global Racing Service. Portée par Xavier Lloveras, la structure espagnole tentera d’obtenir son premier top cinq dans la catégorie sur ses terres.

L’enjeu sera double puisque le Catalan défendra seul les couleurs de son écurie face au duo d’une autre équipe espagnole, FA Racing by Drivex !

Toujours plus proche des points, Brad Benavides voudra accélérer le rythme sur un circuit qu’il connaît bien après y avoir fait ses armes lors des essais collectifs de pré-saison tandis que le wild-card et leader du Championnat d’Espagne de F4 Franco Colapinto effectuera sa deuxième apparition de la saison après des débuts prometteurs à Spa.

Prévues samedi à 13h15 et dimanche à 13h25, les deux courses disputées sur le Circuit de Barcelona-Catalunya seront diffusées sur la page Facebook des Renault Sport Series et la chaîne Youtube de Renault Sport.

En chiffres

  • 1 Depuis le doublé de Kevin Korjus en 2010, Sacha Fenestraz est le seul à s’être imposé à Barcelone l’année de son sacre.
  • 2 Après le Castellet, le Circuit de Barcelona-Catalunya est le deuxième à recevoir une deuxième fois les Formules Renault FR-19 après les essais collectifs de pré-saison.
  • 11 Le tracé espagnol est également celui du calendrier ayant accueilli la plus grosse remontée vers la victoire. En 2008, Valtteri Bottas l’avait emporté alors qu’il s’était élancé depuis la onzième place sur la grille.
  • 13 entrées consécutives dans les points pour Caio Collet, série en cours !
  • 2011 Il faut remonter à 2011 pour retrouver un pilote espagnol vainqueur à Barcelone dans la catégorie. Cette année-là, Javier Tarancón et Alex Riberas avaient partagé les victoires.

Programme

Vendredi 27 septembre 2019

9h50-10h40 Essais collectifs 1

13h20-14h10 Essais collectifs 2

Samedi 28 septembre 2019

9h00-9h20 Qualifications 1

13h15-13h50 Course 1

Dimanche 29 septembre 2019

9h00-9h20 Qualifications 2

13h25-14h00 Course 2

Liste des engagés

share