À l’aube de sa quarante-neuvième saison, la Formule Renault ouvrira cette semaine à Monza un nouveau chapitre de son histoire avec l’introduction de la FR-19. Plus moderne et plus puissante, celle-ci a d’ores et déjà confirmé le pouvoir d’attraction de la Formule Renault Eurocup, forte de l’un des plateaux de monoplaces les plus fournis en Europe.

Saluée pour son équité technique et sportive inégalée, son niveau de compétition extrêmement relevé et son calendrier des plus prestigieux, la Formule Renault Eurocup réunira à nouveau une grille internationale comptant vingt-deux pilotes venus de tous les continents.

Dès jeudi, ceux-ci se retrouveront sur l’Autodromo di Monza pour le premier rendez-vous de l’année. Si les concurrents ont déjà pu prendre la mesure de leur nouvelle voiture, ils doivent désormais peaufiner les ultimes détails pour lancer leur campagne du bon pied sur un circuit où les défis ne manquent pas entre aspiration, faibles appuis, gros freinages et vibreurs piégeux !

Les hommes forts de l’intersaison

Trois pilotes semblent avoir pris l’ascendant depuis l’arrivée de la nouvelle Formule Renault FR-19 à moteur 1,8 l turbo et pneumatiques Hankook : Victor Martins (MP Motorsport), Oscar Piastri (R-ace GP) et Alexander Smolyar (R-ace GP).

Cinquième du classement général l’an dernier, Victor Martins a renforcé son statut de favori en signant le meilleur temps de la première journée d’essais à Magny-Cours avant de battre le record du tracé pour la catégorie à Barcelone. Le protégé de la Renault Sport Academy devra toutefois démontrer qu’il a fait le bon choix en quittant R-ace GP pour rejoindre MP Motorsport.

Pour le remplacer, l’équipe tenante du titre comptera notamment sur Oscar Piastri et Alexander Smolyar, tous deux leaders de deux journées d’essais collectifs. Après avoir fait forte impression cet hiver, les deux hommes espèreront convertir leur vitesse en victoires pour lancer idéalement leur saison.

Les Italiens prêts à briller à domicile

La bataille s’annonce toutefois exceptionnelle puisque l’on recensait quinze pilotes dans la même seconde lors des derniers tests à Barcelone. D’autres concurrents miseront ainsi sur leur expérience du terrain pour faire valoir leurs chances.

Auteur de sa première pole position et de deux podiums à Monza il y a douze mois, Lorenzo Colombo (MP Motorsport) visera cette fois son premier succès dans la catégorie… Et sa première victoire depuis celle acquise sur ce même tracé en F4 fin 2017 !

À l’époque, Lorenzo Colombo courrait chez BhaiTech Racing, nouvelle venue en Formule Renault Eurocup. Pour ses premiers tours de roue dans la discipline, l’écurie des frères Bada comptera sur deux rookies issus du Championnat d’Italie de F4 : le Tchèque Petr Ptáček et l’Italien Federico Malvestiti, qui évoluera véritablement à domicile puisqu’il est né à Monza !

Toujours redoutable lorsqu’une nouvelle voiture est introduite, JD Motorsport composera avec trois débutants prometteurs. Si l’Italien Leonardo Lorandi et le Brésilien João Vieira connaissent bien Monza, il ne faudra pas négliger leur partenaire Ugo de Wilde. Vice-Champion de France F4, le Belge s’est illustré comme l’un des rookies les plus rapides tout au long de l’hiver.

Alessio Deledda sera le quatrième pilote transalpin à s’aligner sur la grille de départ. L’ancien motard voudra s’appuyer sur son expérience du tracé et celle de son équipier Xavier Lloveras pour permettre à l’équipe espagnole Global Racing Service de réussir ses débuts en Formule Renault Eurocup.

Ne sous-estimer personne

Les autres concurrents présents auront aussi de grosses ambitions. Champion de France F4, le pilote de la Renault Sport Academy Caio Collet (R-ace GP) espèrera poursuivre sur la lancée de son titre, tout comme Amaury Cordeel (MP Motorsport), sacré en Espagne.

Régulièrement placée dans les premières positions cet hiver, Arden Motorsport s’appuiera sur son rookie Patrik Pasma et l’expérience de ses équipiers Sebastián Fernández et Frank Bird, toujours à l’aise en Italie.

Après avoir tout remporté en Nouvelle-Zélande, M2 Competition s’attaquera à la Formule Renault Eurocup avec la ferme intention de répéter son ascension éclair au sommet. Pour sa première campagne européenne, la structure de Jonathan et Élise Moury comptera sur son trio composé d’Esteban Muth, Yves Baltas et Kush Maini, ce dernier ayant déjà goûté aux joies du podium à Monza en 2017.

Enfin, l’équipe FA Racing by Drivex supervisée par Fernando Alonso et Pedro de la Rosa sera observée de près ce week-end pour ses grands débuts en compétition. Ancien membre du Red Bull Junior Team et du Lotus F1 Junior Team, Callan O’Keeffe mènera la charge de l’écurie avec ses ambitieux équipiers Brad Benavides et Patrick Schott, tous deux rookies en Formule Renault Eurocup.

En bref

  • 8 équipes et 22 pilotes issus des 6 continents et de 15 pays sur la grille de départ. L’Italie sera la nation la plus représentée (4 pilotes), devant la Belgique (3) et le Brésil et les États-Unis (2).
  • 10 circuits homologués pour la F1.
  • 13 rookies batailleront pour le Trophée Hankook. Remis au débutant le mieux classé de chaque course, celui-ci s’accompagne d’un train de pneumatiques à utiliser en 2020.
  • 15 concurrents dans la même seconde lors de la dernière journée d’essais.
  • 20 courses, soit deux à chaque meeting. Chaque course aura le droit à sa propre séance de qualifications réunissant tous les concurrents (sauf à Monaco).
  • 30 minutes + 1 tour, la longueur des courses (hormis à Monaco).

Programme

Vendredi 12 avril 2019
9h00 – 9h50 : Essais collectifs 1

12h50 – 13h40 : Essais collectifs 2

Samedi 13 avril 2019
9h00 – 9h30 : Qualifications 1

14h10 – 14h45 : Course 1

Dimanche 14 avril 2019
9h00 – 9h30 : Qualifications 2

13h30 – 14h05 : Course 2

Liste des engagés

Compartir