Cette semaine, le peloton de la Formule Renault Eurocup se retrouve sur le Circuit de Spa-Francorchamps pour la cinquième des dix manches de l’année. En ce lieu mythique du sport automobile, la lutte s’annonce intense puisqu’ils sont cinq à se disputer la tête du classement général avant les vacances.

Étape incontournable de tout championnat de qualité, Spa-Francorchamps est l’un des tracés les plus sélectifs du calendrier tant cette piste récompense l’intelligence de course, la gestion de l’aspiration ou encore l’adaptation à une météo souvent capricieuse…

Ce rendez-vous sera d’autant plus important que les prétendants au titre voudront prendre l’ascendant psychologique sur leurs adversaires avant les vacances. L’ensemble du peloton en profitera ensuite pour recharger les batteries en vue d’une seconde moitié de saison rythmée par quatre meetings en six semaines avant la finale d’Abu Dhabi !

Le combat reprend !

En tête du classement général depuis leurs succès à Monaco, Victor Martins (MP Motorsport) et Alexander Smolyar (R-ace GP) arrivent en Belgique en étant séparés de seulement trois points.

Extrêmement régulier jusqu’ici, le Français de la Renault Sport Academy a l’ambition de prolonger sa série de cinq podiums consécutifs sur un circuit où il s’est imposé l’an dernier. De son côté, le Russe va tenter de lui ravir les commandes en s’appuyant sur sa vitesse de pointe lui ayant déjà permis de signer deux victoires et trois deuxièmes places cette année.

Discret depuis son doublé à Silverstone, Oscar Piastri (R-ace GP) a réussi à se maintenir à neuf unités du leader. Sur les terres de son premier podium en Formule Renault Eurocup, l’Australien figure aussi parmi les favoris, tout comme Lorenzo Colombo (MP Motorsport). Libéré de la pression qui l’entourait grâce à une prestation magistrale au Castellet, l’Italien s’annonce redoutable sur un tracé où il avait obtenu la pole l’an passé.

Les rookies à l’affût

Actuellement cinquième du classement général, Caio Collet (R-ace GP) peut lui aussi revêtir le costume de leader avant de basculer dans la seconde partie de saison.

Malgré quatre Trophées Hankook en poche, le Brésilien de la Renault Sport Academy a toutefois pour principal objectif d’accentuer son avance de vingt-deux points sur son compatriote João Vieira (JD Motorsport) et Ugo de Wilde (JD Motorsport). Seul débutant à s’être imposé au scratch cette année, le Belge souhaite pour sa part revenir sur un podium qui semble le fuir depuis son succès à Monza.

Kush Maini (M2 Competition) et le Pilote Affilié Renault Sport Leonardo Lorandi (JD Motorsport) avaient également sabré le champagne lors de la première course de la Formule Renault FR-19. Légèrement distancés, ils s’apprêtent désormais à prendre le volant en voulant reprendre un maximum de terrain sur Caio Collet avant la pause estivale.

Le réveil des outsiders ?

Cette saison, dix pilotes ont déjà goûté aux joies du podium. S’il faut remonter à 2015 pour retrouver une campagne aussi ouverte à ce stade de l’année, ce chiffre pourrait vite augmenter tant les concurrents ambitieux ne manquent pas. Cinquième au Circuit Paul Ricard, Sebastián Fernández (Arden Motorsport) espère ainsi poursuivre sur sa lancée là même où il avait obtenu son meilleur résultat en Championnat d’Europe FIA de Formule 3 l’an dernier.

Revenu bredouille du Castellet, Patrik Pasma (Arden Motorsport) mettra tout son talent à l’œuvre pour rebondir et contrer la remontée de Xavier Lloveras (Global Racing Service), Frank Bird (Arden Motorsport) et Amaury Cordeel (MP Motorsport), trois hommes ayant quitté le sud de la France en pleine confiance après avoir réintégré le top dix. Le dernier cité sera d’autant plus dangereux qu’il évoluera devant son public.

Du côté de Bhaitech Racing, Petr Ptáček et Federico Malvestiti ont redoublé d’efforts durant la pause pour tenter de retrouver les points qui leur échappent depuis la troisième place du Tchèque à Silverstone début mai. Celui-ci a d’ailleurs entretenu son coup de volant en obtenant un podium et une pole position à Suzuka dans le cadre du Championnat d’Asie de Formule 3.

Alessio Deledda (Global Racing Service) s’est également exercé en Championnat FIA de Formule 3 pour accélérer son apprentissage. L’Italien espèrera démontrer l’étendue de ses progrès en débloquant son compteur en Belgique, mais Brad Benavides (FA Racing by Drivex) aura le même objectif avec ses nouveaux équipiers Rui Andrade, vu en Euroformula Open, et Franco Colapinto, leader du Championnat d’Espagne de F4. En parallèle, Callan O’Keeffe rejoindra M2 Compétition.

Prévues vendredi à 14h25 et samedi à 10h50, les deux courses de Formule Renault Eurocup organisées en support des Total 24 Hours of Spa seront diffusées sur la page Facebook des Renault Sport Series ainsi que sur la chaîne Youtube de Renault Sport.

En bref
1 Victor Martins est le seul à ne compter aucun score vierge cette saison.
2 Belges évolueront à domicile : Amaury Cordeel et Ugo de Wilde.
27. Dans l’ère monotype de la Formule Renault Eurocup, vingt-sept courses ont été organisées à Spa-Francorchamps, soit plus que n’importe quel autre tracé.
30 %. 8 pilotes sur 27 ont réussi à convertir leur pole position en victoire. Il s’agit du taux le plus faible parmi les pistes présentes au calendrier 2019.
2000. Dans la foulée de son premier test en F1, Kimi Räikkönen impressionne encore en Formule Renault Eurocup en signant à Spa-Francorchamps sa treizième victoire pour sa vingt-troisième et dernière course en formules de promotion avant de rejoindre l’élite.
7004 mètres. Le Circuit de Spa-Francorchamps est le plus long de la saison.

Programme

Mercredi 24 juillet 2019

9h00-9h55 Essais officiels 1

11h00-11h50 Essais officiels 2

14h00-15h00 Essais officiels 3

16h10-17h00 Essais collectifs 1

Jeudi 25 juillet 2019

9h00-9h50 Essais collectifs 1

17h25-17h45 Qualifications 1

Vendredi 26 juillet 2019

10h30-10h50 Qualifications 2

14h30-15h05 Course 1

Samedi 27 juillet 2019

10h50-11h25 Course 2

Liste des engagés

Compartir