Renault Vitality capitalise sur sa régularité en cette saison 2020 de F1 Esports Pro Series avec trois arrivées dans le top cinq lors du deuxième rendez-vous de cette discipline extrêmement compétitive. Ces résultats permettent à Renault Vitality de préserver la troisième place du classement général, à l’image de son écurie sœur Renault DP World F1 Team en Championnat du Monde FIA de Formule 1.

Après un beau début de saison il y a deux semaines, Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso retrouvaient la piste à Zandvoort, Montréal et Red Bull Ring pour la deuxième étape du calendrier. L’épreuve commençait bien sur le circuit néerlandais puisque Renault Vitality monopolisait la deuxième ligne de la grille de départ avec la troisième position de Nicolas et la quatrième de Fabrizio. L’équipe n’a hélas pu concrétiser en course, Fabrizio terminant treizième après avoir été percuté par un adversaire tandis que Nicolas se classait cinquième après avoir tenté une stratégie alternative face au reste du peloton.

Motivés à rebondir dès le Canada, les deux pilotes se montraient en forme lors des qualifications, mais Fabrizio devait finalement démarrer au quatorzième rang après un problème technique avec sa pédale de frein. De son côté, Nicolas atteignait le top dix en signant le neuvième temps. Cette fois, Renault Vitality tirait pleinement profit de sa stratégie, Fabrizio gagnant deux places pour finir douzième et Nicolas cinq pour être quatrième sous le drapeau à damier, à seulement deux dixièmes de seconde du podium.

Le Grand Prix d’Autriche voyait de nouveau la malchance frapper Fabrizio puisqu’une répétition du bug de Zandvoort le plaçait en treizième position sur la grille après avoir été longtemps présent dans les trois premiers. Nicolas partait sixième. En course, l’écurie adoptait des stratégies différentes pour ses voitures et Nicolas s’élançait en pneus tendres, Fabrizio en médiums. Piégé dans le train du DRS, Fabrizio ne parvenait pas à trouver l’ouverture et terminait dix-septième. De son côté, Nicolas glanait une position pour atteindre le top cinq malgré des dégâts sur son aileron causés par un adversaire à mi-course.

Renault Vitality conserve la troisième place du championnat avec plus de vingt points d’avance sur ses plus proches poursuivants. L’équipe se tourne désormais vers la prochaine épreuve disputée sur les circuits historiques de Silverstone, Spa et Monza les 18 et 19 novembre.

Nicolas Longuet: « Je ne suis pas satisfait de mes performances personnelles sur ces manches. J’ai commis des erreurs en qualifications et cela m’a coûté cher en course, donc je tiens à m’excuser auprès de l’équipe. Nous sommes toujours troisièmes au Championnat Constructeurs et nous devons progresser si nous voulons préserver cette position au prochain événement et au-delà. Il y a cependant des points positifs à retenir de ce rendez-vous. Nous savons que nous sommes capables de nous battre au sommet et Fabrizio a vraiment été malchanceux en perdant de nombreux points avec ses problèmes de pédale sur deux des trois circuits. J’espère que le prochain événement se déroulera de manière plus linéaire et comme prévu. »

Fabrizio Donoso: « Ce n’était tout simplement pas mon jour, mais j’ai montré que j’étais capable de me battre avec les trois premiers. La malchance peut frapper, mais elle est particulièrement difficile à accepter. Nous devons désormais aller de l’avant, remettre les compteurs à zéro et je crois en moi pour revenir plus fort au troisième rendez-vous. Nous avons fait une excellente préparation et je ne saurais trop remercier l’équipe pour tout ce qu’elle a fait pour nous, pilotes, que cela soit avant ou pendant que nous roulons. »

Richard Arnaud (coach): « Nos sentiments sont clairement partagés après cet événement. D’un côté, nous avons réussi à creuser un écart de plus de vingt points par rapport aux quatrièmes du classement par équipes, ce qui était notre objectif, mais nous n’avons pas exploité certaines occasions. Les résultats ne reflètent pas la performance de l’écurie. Nous étions plus forts que nous ne l’étions à la première épreuve. Le score vierge de Fabrizio est juste dû à la malchance, car son rythme était digne du top cinq sur toutes les courses. Les deux voitures peuvent être aux avant-postes, donc à nous de transformer l’essai lors de la troisième manche. Nous pouvons avoir notre mot à dire dans la bataille au sommet entre Alfa Romeo et Red Bull ! »

share