Comment jugez-vous votre début de saison ?
« Autant je m’étais fait plaisir au Charbonnières, un rallye que je découvrais, autant les choses ne sont pas passées idéalement au Vosgien. C’était même un peu la catastrophe comme j’évoluais à domicile. Malheureusement, nous avons rencontré un souci technique au départ. Le temps d’en trouver la raison, nous avions déjà encaissé de nombreuses pénalités, mais notre premier tour s’est plutôt bien déroulé hormis une panne de radio que j’ai pu compenser grâce à ma connaissance des routes. Hélas, tout s’est définitivement arrêté quand j’ai mis la voiture sur le toit dimanche matin. »

Quelle était la suite du programme à domicile ?
« Cet abandon était dommage, mais cela fait partie du sport automobile. À 65 ans, je viens surtout pour me faire plaisir… Comme je fais rouler la voiture de Mathieu Walter, sa victoire m’a un peu réconforté. C’est sa deuxième saison, il est rapide et il connaît les rallyes. Pour avoir fait le Vosgien à plusieurs reprises avec une Mégane N4, je sais que la régularité y est cruciale et Mathieu et Thibault ont parfaitement géré leur course.

Nous nous sommes également impliqués dans les activités Renault Sport puisque le Groupe Guy Bertrand est concessionnaire Renault à Gérardmer. Nous avons fait une journée complète de baptêmes en Clio R3T et d’essais de Mégane Trophy avec Manu Guigou autour de 60 à 80 passionnés et clients. Les retours ont été extrêmement positifs, je crois que je n’ai jamais reçu autant de textos et de mails de gens me remerciant ! »

Que pensez-vous de l’atmosphère en Clio R3T Trophy France ?
« Elle est extraordinaire. Il y a certes la course d’un côté, mais l’ambiance est extrêmement sympathique entre tous les concurrents. Les équipes de Renault Sport font un travail remarquable et il n’y a qu’à voir le film du rallye à Gérardmer pour se rendre compte à quel point ils font les choses bien ! »

Compartir