Interview express : Corentin Tierce

Rencontre avec le double vainqueur de l’épreuve de Clio Cup France au Circuit de Nevers Magny-Cours !

Que ressentez-vous après ce doublé ?
« Difficile à décrire ! Samedi, il s’agissait de ma première victoire après cinq ans en Clio Cup France. Cela s’est terminé sur un doublé, donc je suis encore sur un petit nuage. J’étais un peu surpris de ce résultat. J’ai toujours été à l’aise à Magny-Cours, mais de là à faire une pole et deux victoires ! »

Comment se passe la transition avec Nouvelle Clio Cup ?
« Plutôt bien puisque j’avais fait très peu de roulage avant la saison et il ne m’a pas fallu longtemps pour essayer de la comprendre et être devant à Magny-Cours... Et quand on roule devant comme j’ai pu le faire, on est toujours content ! »

Vous passez aussi de votre structure familiale à Milan Compétition...
« C’était un choix comme nous sommes tous un peu pris professionnellement. Même si tout le monde nous a fait remarquer que nous étions une belle structure, ce n’était pas notre métier et nous n’avions plus le temps de nous en occuper comme il le fallait, sans oublier les choix de certains clients. Ce n’était pas une décision facile puisque notre passion commune était devenue un vrai projet familial. L’adaptation a demandé un peu de temps, car je n’étais pas habitué à travailler avec un team manager - même si cela reste de la Clio Cup - mais tout se déroule bien. L’équipe est géniale, Nicolas est très professionnel et nous ne pouvions pas faire beaucoup mieux sur le plan des résultats à Magny-Cours ! »

Quels sont vos objectifs à terme ?
« On me dit parfois d’être un peu plus ambitieux, mais je ne préfère pas m’avancer tant cette saison s’annonce compliquée ! Nico ne va pas se laisser faire et d’autres non plus : David Pouget, Thibaut Bossy, Anthony Jurado, Dorian Guldenfels… Je n’étais pas forcément parti dans l’optique de viser le podium au général, mais nous pouvons l’espérer après un week-end comme Magny-Cours. Pour le moment, nous sommes bien placés et j’ai déjà hâte d’être au Castellet pour confirmer ! »

Compartir