Renault F1 Team a manqué les points au Grand Prix SOCAR d’Azerbaïdjan de Formule 1, Nico Hülkenberg terminant quatorzième alors que Daniel Ricciardo a été contraint à l’abandon sur le circuit urbain de Bakou.

Dixième sur la grille, Daniel a réalisé une bonne entame de course avant de subir des dégâts à l’arrière de sa voiture après un accident au trente-et-unième tour. L’Australien est alors rentré aux stands pour abandonner.

Nico a également effectué un départ décent depuis la quinzième place, mais l’Allemand a ensuite eu du mal à progresser. Il s’est finalement classé au quatorzième rang, en dehors des points.

• Parti quinzième avec des Pirelli tendres (rouge) neufs, Nico s’est arrêté au huitième tour pour chausser des pneumatiques médiums (jaune) neufs avant de repasser de nouvelles gommes tendres au trente-quatrième passage.
• Dixième à l’extinction des feux, Daniel a troqué ses pneus tendres neufs contre des médiums neufs au dixième tour avant son abandon au trente-et-unième passage.

Nico Hülkenberg – Départ : 15e – Arrivée : 14e
« C’était un week-end difficile. Je n’avais aucune réponse ni quoi que ce soit à offrir aujourd’hui. J’attaquais fort et j’avais l’impression de piloter de mon mieux, mais je ne pouvais pas extraire le maximum de la voiture. Nous avons beaucoup de choses à étudier, mais c’est peut-être l’un de ces week-ends mystérieux qui ne s’explique pas… Cela a été compliqué dès le premier tour vendredi et nous avons toujours été dans le dur. C’est amer pour l’équipe et moi, mais nous allons de l’avant et nous nous préparerons au mieux pour le prochain rendez-vous. »

Daniel Ricciardo – Départ : 10e – Abandon
« C’est un incident étrange qui a provoqué mon abandon, mais c’était une erreur de ma part et j’en suis désolé pour l’équipe et Daniil [Kvyat]. Je n’ai pas eu les idées claires quelques secondes dans l’urgence du moment, donc je plaide coupable. L’équipe méritait certainement mieux aujourd’hui. Nous avions un bon rythme, et plus particulièrement en médiums. Les points étaient à notre portée si nous avions pu continuer. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« C’était très clairement un mauvais week-end. Dès la première séance d’essais libres, nous n’avons jamais trouvé notre rythme malgré de gros changements apportés à la voiture durant la nuit. Nous avons finalement réussi à retrouver un niveau acceptable de compétitivité avec Daniel en course, mais cela n’a jamais été le cas pour Nico. Dans l’ensemble, cette première partie de saison a été décevante, mais si nous parvenons à tout mettre en ordre, nous pouvons avoir un niveau de compétitivité décent comme nous l’avons démontré à plusieurs reprises. Nous devons absolument voir le début de la campagne européenne comme l’occasion de remettre les compteurs à zéro. »

Compartir