Renault DP World F1 Team a terminé huitième pour la troisième fois d’affilée au terme d’un Grand Prix de Hongrie animé, dont Daniel Ricciardo repart avec quatre unités en poche. Son équipier Esteban Ocon a fini en dehors des points en quatorzième position.

Comme lors des qualifications samedi, des nuages menaçants surplombaient le Hungaroring avec des risques d’averses tout au long de la journée.

La pluie tombait avant la course et les deux pilotes partaient finalement en pneumatiques intermédiaires Pirelli avec Daniel onzième et Esteban quatorzième sur la grille de départ.

Daniel gagnait deux rangs dans les premiers tours tandis qu’Esteban connaissait un envol plus difficile pour s’installer à la dix-septième place.

Daniel et Esteban profitaient de l’arrêt de leurs adversaires pour se hisser respectivement aux deuxième et troisième positions avant de chausser des slicks médiums au quatrième passage.

La hiérarchie se stabilisait rapidement avec Daniel à la porte des points et Esteban optant pour une approche agressive en s’arrêtant pour mettre des pneus durs à mi-course.

Daniel restait en piste, dépassant plusieurs voitures devant lui, avant de rentrer au quarante-troisième tour pour passer un nouveau train de médiums. Il remontait dans les huit premiers et jouait un top six qu’il manquait finalement pour deux secondes seulement.

Esteban terminait quatorzième en ménageant ses gommes jusqu’au drapeau à damier.

Daniel Ricciardo – Départ : 11e – Arrivée : 8e
« C’était une course assez animée et je suis globalement satisfait de la façon dont elle s’est déroulée. J’ai donné tout ce que je pouvais et je pense que nous en avons tiré le maximum aujourd’hui. Notre départ était bon et tout le monde a opté assez tôt pour des slicks. Nous avons affiché un beau rythme en médiums et nous avons presque atteint le top six sur la fin. Cette huitième place est toutefois le meilleur résultat que nous pouvions obtenir. Jusqu’ici, nous avons terminé huitièmes à chaque Grand Prix. Ce n’est pas mal, mais j’ai vraiment l’impression que nous avions la vitesse pour faire mieux sur ces trois premières manches. Nous ne sommes pas loin des six premiers, nous nous en approchons et nous savons que de plus gros points sont tout près. »

Esteban Ocon – Départ : 14e – Arrivée : 14e
« C’était un week-end difficile du début à la fin. Bien sûr, nous n’en sommes pas satisfaits et ce n’est pas un bon résultat. Nous sommes tous déçus et nous ne pouvons que revenir plus forts. Nous devons en tirer les leçons, aller de l’avant et rester unis en tant qu’équipe. Il s’est passé beaucoup de choses durant la course, mais nous n’avons fait aucun progrès dans toutes les conditions. Nous devons analyser cela et travailler d’arrache-pied tous ensemble pour éviter ce type de résultat. Les deux premières courses étaient correctes, mais il n’y a pas eu suffisamment de progrès pour celle-ci. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« C’est la troisième course consécutive que nous terminons à la huitième place. Étant donné la compétitivité du peloton, c’est probablement là que se situe notre voiture en ce moment. C’était bien d’avoir les deux monoplaces à l’arrivée comme beaucoup de travail a été fait pour surmonter les problèmes de fiabilité vus sur les deux premières épreuves. Ce week-end tournait autour des choix de pneumatiques et des radars météorologiques. Notre compétitivité vue vendredi nous a encouragés à tenter des qualifications en médiums. Avec le recul, nous nous sommes probablement rendu la séance trop difficile et non seulement cela n’a pas payé pour nos positions de départ, mais cela s’est également avéré inutile puisque nous sommes tous partis en intermédiaires. Nos premiers tours n’étaient pas optimaux, mais nous avons réussi à remonter après un premier arrêt probablement effectué au bon moment sur une piste séchante. Dès lors, il fallait gérer une course sur le sec avec deux trains de médiums pour Daniel et en médiums et durs pour Esteban. Les deux voitures ont encore montré un très bon rythme dans l’air frais, mais le delta de vitesse n’était pas suffisant pour progresser davantage dans la hiérarchie sur la fin. Esteban est clairement déçu de son week-end et nous utiliserons le temps dont nous disposons avant la prochaine triplette de course pour examiner tout ce que nous pouvons faire pour rebondir. »

Compartir