Renault DP World F1 Team repart les mains vides du Circuit de Barcelona-Catalunya après la onzième place de Daniel Ricciardo et la treizième position d’Esteban Ocon lors d’un Grand Prix d’Espagne peu mouvementé.

Après la déception d’avoir manqué la Q3 aux qualifications hier, Daniel et Esteban s’alignaient en dehors du top dix pour le départ tout en étant sur des stratégies identiques avec les pneumatiques médiums.

Malgré un excellent envol, Daniel restait treizième à la fin du premier tour alors qu’Esteban glissait d’une place pour pointer au seizième rang.

Les deux pilotes étaient sur une stratégie à un seul arrêt et commençaient à remonter dans la hiérarchie lorsque leurs concurrents s’arrêtaient aux stands au tiers de la course.

Esteban dépassait Kimi Räikkönen au vingtième tour, puis Kevin Magnussen huit boucles plus tard grâce à deux belles manœuvres au premier virage.

Le Français rentrait au trente-quatrième passage pour chausser des pneus tendres neufs, un tour avant que Daniel n’en fasse de même.

Leur deuxième relais s’annonçait dès lors difficile avec la présence de drapeaux bleus pour le trio de tête ralentissant leur remontée vers les points. Daniel terminait à moins d’une seconde de la dixième place tandis qu’Esteban était treizième sous le damier.

Daniel Ricciardo – Départ : 13e – Arrivée : 11e
« C’était compliqué aujourd’hui et certainement pas là où je voulais être. Nous avions jusqu’ici au moins une voiture dans les points, donc c’est une première cette saison. C’était une course assez dure et cela l’était tout autant de faire fonctionner la stratégie à un seul arrêt. C’est évidemment un peu décevant, car nous sommes venus ici en espérant beaucoup plus après nos deux bonnes dernières courses. Nous ne nous attendions pas à connaître un week-end difficile, mais c’était très serré en piste. Nous étions près du top dix en qualifications et en course, donc nous allons essayer de découvrir où nous avons perdu ces quelques dixièmes avant de nous tourner vers le prochain rendez-vous. »

Esteban Ocon – Départ : 15e – Arrivée : 13e
« Nous n’aurions pas pu faire grand-chose de plus aujourd’hui. L’équipe dans son ensemble a eu du mal à trouver le rythme ce week-end. La voiture ne se comportait pas comme nous le voulions et nous manquions d’adhérence et d’équilibre. Dès vendredi, nous avons ressenti que la monoplace ne se comportait pas comme à Silverstone, donc nous avons encore du travail à faire sur certains aspects. Nous avons une semaine de pause pour tout analyser et revenir plus forts. J’ai eu des batailles amusantes en piste aujourd’hui et j’ai réalisé quelques dépassements, donc c’est un point positif sur lequel nous pouvons nous appuyer. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Nous concluons notre premier week-end de l’année sans points. Cela n’est pas dû à un manque d’efforts ou d’exécution de la part de l’équipe de course et je crois que nous avons extrait tout ce que nous pouvions de la voiture ce week-end. En termes simples, la monoplace n’est pas assez bonne sur une piste comme celle-ci. Barcelone est un bon test de l’efficacité aérodynamique, donc cela en dit long sur les aspects où nous devons progresser. Nous avons fait quelques pas en avant cet hiver, mais probablement pas suffisamment pour être à l’avant du peloton ici. Tout est très serré : deux dixièmes en qualifications hier représentaient une énorme différence et c’était à nouveau disputé aujourd’hui en course. Ce n’est cependant pas une excuse. Nous devrions être à un stade où nous pourrions faire mieux que cela. Nous avons un domaine d’action clair et nous nous efforcerons d’accélérer les prochaines évolutions de la voiture. »

Compartir