Vainqueur des deux courses disputées sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, David Pouget (GPA Racing) a réalisé la bonne opération du week-end en revenant au contact du leader Dorian Guldenfels (TB2S) avant la pause estivale. La lutte reste serrée dans toutes les catégories avant les rendez-vous sur le Circuit Nevers Magny-Cours (13-15 septembre) et au Circuit Paul Ricard (11-13 octobre) !

Dans des conditions similaires à la canicule de Lédenon deux semaines plus tôt, les concurrents mettent pleinement à profit l’unique séance d’essais libres. David Pouget se montre le plus productif et le plus rapide en 2’04’’980 devant ses équipiers Jordi Palomeras et Kevin Jimenez tandis que Luis Gonzalez (Team VRT) et Dorian Guldenfels complètent le quinté de tête.

Essais libres

COURSE 1 : LE BON COUP DE POUGET

Les cinq hommes se disputent ensuite la pole position, mais Kevin Jimenez voit ses espoirs s’envoler en provoquant le seul drapeau rouge des qualifications. Nicolas Milan (Milan Compétition) prend la tête à la reprise, mais Mickaël Carrée (T2CM) et Dorian Guldenfels le devancent sous le damier. Le leader du classement général s’offre la pole pour 14/1000e de seconde alors que les vingt premiers pilotes se tiennent en moins d’une seconde !

Le départ est donné en début de soirée, moins de trois heures après les qualifications. Si Dorian Guldenfels résiste à la pression de ses poursuivants, Nicolas Milan et Mickaël Carrée perdent de nombreuses places dans une touchette. David Pouget et Jordi Palomeras en profitent pour se placer dans le sillage de Dorian Guldenfels avant que les accidents de Luis Gonzalez et de Nico Abella (Chefo Sport) n’entraînent l’intervention de la voiture de sécurité.

La course reprend ses droits à la fin du deuxième tour. Après un somptueux duel dans les premiers virages, David Pouget ravit les commandes à Dorian Guldenfels. Dans la foulée, Jordi Palomeras s’intercale entre les deux hommes et le trio prend vite ses distances avec le groupe de chasse mené par James Ross (Bob Ross Racing).

Plus loin, Thibaut Bossy (TB2S) crève l’écran en multipliant les dépassements. Dix-neuvième sur la grille, le prétendant au titre est déjà dixième à la relance avant de poursuivre sa remontée avec Nicolas Milan dans son sillage. Au fil des passages, ils effacent successivement Corentin Tierce (Tierce Racing), Anthony Jurado (Milan Compétition), Alex Royo (Team VRT), David Pajot (Vic’Team), puis James Ross, qui s’était incliné plus tôt face à Marc De Fulgencio (Team VRT).

En tête, la hiérarchie se stabilise malgré des écarts faibles jusqu’à l’arrivée. Après quelques attaques sur son directeur d’équipe, Jordi Palomeras couvre finalement David Pouget qui s’offre sa deuxième victoire de la saison tout en reprenant du terrain sur Dorian Guldenfels au général.

Quatrième sous le drapeau à damier, Thibaut Bossy est cependant pénalisé d’un drive-through pour avoir provoqué l’incident de Luis Gonzalez au départ. Inéligible aux points en Clio Cup France ce week-end, Marc De Fulgencio est alors promu au quatrième rang devant Nicolas Milan et deux autres concurrents de la Clio Cup Espagne, James Ross et Alex Royo. S’il s’est incliné face à l’Espagnol, David Pajot s’impose dans la catégorie Gentlemen tout en devançant Corentin Tierce, qui a surpris Mathieu Lannepoudenx (Milan Compétition) dans le dernier tour. Enfin, Antoine Prenveille (Team Prenveille) remporte son premier succès chez les Juniors.

Qualifications 1 - Grille de départ - Course 1

COURSE 2 : POUGET POURSUIT SUR SA LANCÉE

Samedi matin, David Pouget accélère en signant sa première pole position de la saison en 2’04’’533 devant Jordi Palomeras et Thibaut Bossy. Dorian Guldenfels se classe seulement septième, derrière Corentin Tierce, James Ross et Nicolas Milan.

À l’extinction des feux, David Pouget et Jordi Palomeras contrôlent leurs poursuivants, d’autant que James Ross se hisse au troisième rang aux dépens de Thibaut Bossy. Dorian Guldenfels est un temps cinquième avant d’être repris par Nicolas Milan à la fin d’un premier tour sans incident.

Alors que le duo de tête crée un petit écart dans les premières boucles, Thibaut Bossy repasse James Ross au troisième passage. Nicolas Milan s’engouffre dans la brèche et tente de surprendre Thibaut Bossy, mais sa manœuvre permet à Dorian Guldenfels et James Ross de revenir. Le leader du classement général parvient même à le dépasser avant l’intervention de la voiture de sécurité provoquée par Antonio Aguado (VSR Motorsport).

À la relance, l’action se concentre sur le peloton. Corentin Tierce passe Alex Royo pour le gain de la septième place avant la réplique de l’Espagnol. Au huitième tour, Nicolas Milan trouve l’ouverture sur Dorian Guldenfels, désormais menacé par James Ross. Alex Royo tire alors son épingle du jeu et s’empare de la cinquième position aux dépens des deux hommes.

En tête, David Pouget maîtrise son sujet pour s’imposer sans trembler tandis que Jordi Palomeras doit résister jusqu’à l’arrivée aux nombreuses attaques déclenchées par Thibaut Bossy et Nicolas Milan dans le dernier tour. Engagé exclusivement en Clio Cup Espagne, Alex Royo complète le top cinq devant Dorian Guldenfels et Corentin Tierce, vainqueur d’une lutte à quatre l’opposant à Marc De Fulgencio, Luis Gonzalez et James Ross en fin de course. Luis Gonzalez s’assure ainsi la victoire en Juniors, tout comme Mickaël Carrée chez les Gentlemen.

Qualifications 2 - Grille de départ - Course 2

Avec son doublé, David Pouget revient à seulement trente-huit points de Dorian Guldenfels avant les deux derniers rendez-vous de l’année et douze pilotes sont encore en lice pour le titre. Du côté des Juniors, Luis Gonzalez est toujours aux commandes, tout comme David Pajot chez les Gentlemen même s’il ne compte plus que quatre unités d’avance sur Mickaël Carrée.

Classement général - Classement Juniors - Classement Gentlemen - Classement Teams

La semaine prochaine à Hockenheim, David Pouget relèvera un autre défi avec son équipier Kevin Jimenez en disputant le deuxième Clio Cup Open de l’année dans le cadre du Grand Prix d’Allemagne de Formule 1. Le peloton se retrouvera ensuite au grand complet à la rentrée pour un sprint final visitant deux tracés homologués pour la F1 : le Circuit de Nevers Magny-Cours (13-15 septembre), où la cinquième génération de Clio Cup sera présentée physiquement, et la finale au Circuit Paul Ricard (11-13 octobre).

Compartir